La procrastination en question

 S’il y a bien un mal qui ronge la plupart des personnes que je croise, qui les ronge à des degrés divers, c’est la procrastination ! Si vous n’avez jamais lu ou entendu ce mot, il s’agit de remettre à plus tard, au lendemain, de postposer, donc d’agir peu.

Je vais tenter, au travers d’interviews, de mieux cerner ce symptôme, d’en repérer les causes et les conséquences, d’en identifier aussi, s’ils existent, les antidotes.

David Allen

« Une grande partie du stress que les gens ressentent ne vient pas d’avoir trop à faire. Il vient de ne pas terminer ce qu’ils ont commencé », a dit David Allen (photo).

Fermer les livres ouverts et jamais finis, éliminer définitivement ces tâches sans cesse repoussées, boucler les boucles en somme, est probablement déjà une partie de la solution.

Ne pas charger la barque en est une autre. Mon ami Thierry par exemple, est curieux de tout, avide de tout et doué pour beaucoup. Sa tête est comme son bureau : elle déborde ! D’envies, de projets, de rêves souvent inachevés. Thierry charge la barque. Il veut atteindre plusieurs ports en même temps avec un seul navire, un seul équipage. Résultat : jusqu’à il y a peu, son bateau tournoyait en pleine mer sans cap véritable.

Thierry a pris conscience de ses qualités qui se retournent comme des gants et deviennent des pièges, poussent au trop d’actions tous azimuts donc à peu d’actions, voire à pas d’action du tout. Aujourd’hui, il gère ses projets comme un marathonien sa course : il court systématiquement jusqu’au prochain poteau. À chaque jour sa tâche, sa mission, orientée vers LE BUT final. Inutile, ici encore, de s’épuiser dans toutes les directions. Thierry choisit donc renonce, donc agit, donc progresse vers son but. Renoncer, cela demande aussi du courage.

Seth Godin

Parfois, son « vilain » désir de perfection brouille les cartes : ne rien lâcher qui ne soit parfait. Fichue croyance limitative qui inhibe et paralyse. Délivrer dirait Seth Godin (photo), délivrer d’abord. Corriger ensuite, peaufiner. Mais délivrer surtout.

Je vous propose de mieux comprendre le phénomène de la procrastination afin, une bonne fois pour toutes, de le combattre efficacement. Si, en effet, vous voulez être L’ACTEUR DE VOTRE VIE, vous ne devez pas procrastiner, vous devez AGIR.

Bon Vol avec les Aigles les Amis, et à très vite !

Fabian

3 actions pour aller plus loin :

  1. Bouclez au moins trois boucles DÈS MAINTENANT.
  2. Écrivez votre objectif concret et spécifique pour les sept jours à venir et découpez-le en sept mini-objectifs, sept mini-tâches. Tenez bon pendant sept jours !
  3. Appliquez la technique des 4 D pour mieux vous gérer dans le temps (Je sais, on dit plutôt « mieux gérer son temps », mais c’est une ineptie. Le temps ne se gère pas. Je me gère dedans.) :
  • Do now : faites-le maintenant.
  • Do later : faites-le plus tard (mais planifiez !).
  • Delegate : déléguez.
  • Delete : supprimez.

  1. Que dire, si ce n’est une étrange similitude avec mon vécu 😉
    Ne pas trop charger la barque… On rêve souvent d’avoir un plus grand bateau, un cargo, ou alors une flottille… en attendant, charger moins et atteindre le cap au plus vite est finalement le plus sûr moyen d’y arriver.
    Rien n’empêche d’embarquer par la suite un autre objectif pour un autre port.

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>